Élie Cartan
Maison_cartan.jpg (9901 octets)Le mathématicien Élie CARTAN (1869-1951) est né à Dolomieu. Fils d'un maréchal-ferrant, ce jeune garçon est remarqué par l'instituteur de l'école communale de Dolomieu. Il le désigne à l'attention de délégué cantonal, Antonin DUBOST qui devint plus tard Président du Sénat. A. DUBOST prend sous sa protection le jeune Élie et lui fait faire des études au collège de Vienne, puis au lycée de Grenoble et enfin au lycée Janson-de-Sailly à Paris. Là, après une année de préparation, Élie CARTAN est reçu à l'École Normale Supérieure en 1888. Sa thèse de doctorat (1894), consacrée à la classification des groupes de Lie, fut un événement historique. Ses travaux ultérieurs sur les groupes semi-simples complexes, puis réels, le firent nommer à la Sorbonne en 1909.
Ce qui le rendit célèbre dans le monde entier, ce fut d'une part sa collaboration, après 1920, avec le mathématicien allemand Hermann WEYL, sur l'étude globale des groupes de Lie, d'autre part, l'utilisation qu'il fit de la théorie des groupes de Géométrie différentielle, puis sa théorie des "espaces généralisés" qui trouvait à s'appliquer en théorie de la Relativité et qui fut l'occasion d'un long échange de lettres entre Albert EINSTEIN et Élie CARTAN. Ces lettres ont été publiées par la Princeton University Press en 1979, à l'occasion du centenaire de la naissance d'EINSTEIN. C'est aussi à Élie CARTAN que l'on doit l'introduction systématique des "formes différentielles extérieures" en Géométrie différentielle.
Élie CARTAN a été élu à l'Académie des Sciences" en 1931. En 1969, le centenaire de sa naissance fur célébré par des Colloques internationaux à Bucarest et à Grenoble. Une rue de cette ville porte son nom.