Lutter contre l'ambroisie : c'est l'affaire de tous

L'été est la saison propice à l'épanouissement de l'ambroisie. C'est le moment d'intervenir, afin d'endiguer le développement de cette espèce envahissante.

Catégorie : Environnement

Publié le

Nous n'en sommes pas forcément conscients, mais chacun d'entre nous peut participer à la lutte contre l'ambroisie.

Vous avez repéré un ou plusieurs plants d’ambroisie ?

Que faire si vous êtes propriétaire du terrain ?

  • avant la floraison (fin juillet), enfilez des gants et arrachez les plants. Vous pouvez ensuite les composter, les amener en déchèterie ou les laisser se dégrader naturellement au sol.
  • pendant ou après la floraison (juillet-septembre), ne faites rien ! Vous risquerez d’aggraver la situation en répandant les graines… Attendez le printemps prochain, les plants renaîtront et vous pourrez les arracher avant leur floraison.

Que faire si vous êtes sur un terrain public ?

  • s’il y a seulement quelques plants : j’arrache !
  • s’il y a en a beaucoup : je signale la zone infestée

Que faire si vous êtes sur un terrain privé ?

  • Je connais le propriétaire : je le contacte !
  • Je ne connais pas le propriétaire : je signale la zone infestée

 

Comment lutter contre l’ambroisie ?

La lutte contre l’ambroisie vise à interrompre le cycle de reproduction de la plante et à éviter la dispersion des graines dans le but de réduire progressivement le stock de graines présent dans le sol.

L’ambroisie n’aime pas la « concurrence végétale » Il est donc possible d’empêcher son apparition en veillant à ne pas laisser de terre dénudée du mois de mai à novembre :

  • En semant du gazon ;
  • En évitant de tondre trop ras ;
  • En évitant les désherbants totaux ;
  • En recouvrant le sol nu par un paillis d’écorce ou par une toile autour des plantations.